Biographie

"Un bon instrument, un bon placement micro et un bon choix de préampli pour agrandir le terrain de jeu au mixage ", telle est la formule préférée de Bénédicte Schmitt, ingénieure du son, productrice et réalisatrice aux Labomatic Studios depuis 1998.  
Fille d'un couple d'éducateurs spécialisés, Bénédicte monte dans sa chambre son premier groupe « My Revox Band » au milieu des années 80 . Elle y joue de la guitare, de la basse et de la boîte à rythmes . Après un bac littéraire , elle se forme aux techniques du spectacle à Bagnolet . Passionnée par le « plateau », elle destine ses premières créations sonores au théâtre, à la danse contemporaine , à la radio et travaille comme régisseuse au Sentier des Halles . En 1996 , elle y rencontre le réalisateur Dominique Blanc-Francard qui la recommande auprès de Stephan Eicher pour son « Backstage Concerto Tour ». Après cette aventure Bénédicte pose ses valises aux Labomatic Studios, alors en pleine révolution technologique . Elle y découvre les séances d’enregistrement et de mix ; puis, grâce à ses connaissances techniques et son fer à souder , participe à la conception des nouveaux équipements.  Sa culture 5 .1 et son expérience tout-terrain la rapprochent d’artistes aussi divers que Cassius , Raphaël , Sinclair , Camille ou Benjamin Biolay , elle intervient au choix , à la prise de son , au mixage , ou à l'enregistrement de concerts . Côté réalisation, l'album  "Trash Yéyé » (2007) , encensé par la critique, marque un tournant décisif dans son approche de la réalisation. Toujours à l'affût de nouvelles collaborations , son studio de la rue Washington accueille Jean-Louis Aubert, avec qui elle enregistre et mixe la B.O. du film de Philippe Claudel, « Il y a longtemps que je t’aime » , et retravaille en tandem avec Benjamin Biolay pour Julien Clerc « Où s'en vont les avions ? », et Dominique pour Carla Bruni « Comme si de rien n’était", « Little french songs » , Emmanuel Da Silva « La Tendresse des fous » , Françoise Hardy « Tant de belles choses » , « La pluie sans parapluies » , « L'amour fou », Stephan Eicher « Hotels » , « Eldorado Trio » , Brigitte « Et vous tu m’aimes ? ».
Sa complicité avec Aubert l'entraîne sur la musique de plusieurs films  « Le dernier pour la route » de Philippe Godeau , « La jalousie » et « L'Ombre des femmes » de Philippe Garrel et la co-réalisation de Roc'éclair . Le Tout en continuant de garder un oeil et d'ouvrir ses oreilles depuis plus de 15 ans déjà, sur le développement d'artistes plus indépendants, parmi lesquels Zézé Mago , Valérie Leulliot , Louis , Tanger , Daphné , Ludo Pin , Caravan Palace , Mélissa Laveaux , Brisa Roché , La Fiancée , Constance Amiot , Peau , Simon Autain , Bristol , Martin Rahin , Joon Moon , Liset Aleat , Dear Eyes , Requin Chagrin


Retrouvez Bénédicte sur Facebook!